Andrée Lévesque

Andrée Lévesque

« Lorsque j’étais petite et que nous entendions parler du cancer, ne nous pouvions rien faire d’autre que d’être désolé pour la personne et leurs proches. Durant mon adolescence, quand nous apprenions que quelqu’un avait le cancer, nous avions tout de suite le réflexe de demander de quel cancer il s’agissait, car nous savions qu’il existait plus de traitements, et donc plus d’espoir. En une seule décennie, nous avons remarqué un énorme progrès grâce à la recherche.

En avril dernier, j’ai commencé à travailler chez Creaform et c’est à ce moment que j’ai entendu parler du projet d'Ambassadrice de la Campagne de la jonquille. Sans poser de question, j’ai rejoint le club social et j’ai tout de suite répondu à l’appel. S’impliquer est bien implanté dans la culture d’entreprise, ça fait partie de notre mode de vie et cette cause est tout simplement faite pour moi.  Je le fais pour mes grands disparus : Grand-Maman Yvette, Oncle Bernard, Tante Louise (femme d'Oncle Benoît), Tante Pierrette, Tante Linda H., Oncle Claude, Oncle Pierre, et pour mes grands survivants : ma belle-sœur Josée, Tante Louise L. et Tante Clothilde. Oui, le cancer est bien présent autour de moi. Ce qui m’amène à ce constat. Nous avons tous, de près ou de loin, un membre de notre famille, un ami, un collègue de travail qui actuellement doivent lutter de toutes ses forces contre cette maladie.

Pour qu’un jour l’espoir devienne réalité. Pour qu’un jour on puisse parler de ce fléau au passé. Pour qu’un jour les statistiques de réussite ne fassent qu’augmenter. Pour qu’un jour on cesse enfin de s’inquiéter. Pour qu’un jour la planète entière puisse finalement vivre en santé. »

Andrée Lévesque, Magasinière, CREAFORM
Voir tous les ambassadeurs